Articles Nouvelle république,  Environnement

A Vendôme à vélo on dépasse les autos

De nouveaux panneaux ont fleuri sous certains feux tricolores. Ils permettent aux cyclistes de les considérer comme de simples cédez-le-passage.

 
C’est un changement majeur en termes de circulation des véhicules. Nous l’évoquions dans notre édition de mercredi 16 janvier, les cyclistes ont désormais l’autorisation de franchir – au rouge et sans marquer l’arrêt – les feux tricolores équipés d’un panneau triangulaire spécial. « Bien sûr sous réserve de céder le passage à tous les usagers, en particulier les piétons, bénéficiant du “ feu vert ” », précise la mairie.

Ces 52 panneaux au total autorisent précisément les cyclistes à franchir le feu tricolore pour aller tout droit et à droite, mais aussi parfois à gauche. Ils ont été apposés en cette mi-janvier, pour un coût total d’un peu plus de 3.000 euros.

Meilleure visibilité que les véhicules motorisésCette possibilité de considérer le feu rouge comme un cédez-le-passage – pour les vélos et non les deux-roues motorisés et trottinettes électriques – est offerte par la loi. Le dernier arrêté précisant la réglementation en la matière date de 2015. C’est grâce à ses « caractéristiques physiques spécifiques », que le vélo peut jouir de ces « privilèges ». « En effet, son faible gabarit permettant une position avancée, l’absence de carrosserie et sa vitesse d’approche modérée à un carrefour offrent aux cyclistes une meilleure visibilité et une meilleure perception auditive que celles des automobilistes et des conducteurs de deux-roues motorisés », explique notamment une fiche du Cerema (1), fournie par la mairie de Vendôme. « Bien sûr, ce dispositif ne peut pas s’appliquer à tous les carrefours, comme ceux permettant de traverser la Nationale 10 », précise Philippe Fontaine, directeur de la voirie pour la Ville.

Réactions partagéesLa Ville a pris la décision d’installer ces panneaux dans le cadre de sa volonté de faciliter les modes de déplacements doux. « Nous avons déjà fait passer récemment le centre-ville en zone 30, explique Benoît Gardrat, adjoint à la voirie. Car on n’a pas la possibilité technique dans cette zone de faire des bandes cyclables. En zone 30, rappelons que les vélos peuvent par ailleurs emprunter à contresens toutes les rues à sens unique – sauf arrêté contraire. »
Côté usagers de la route, les réactions quant à ces nouveaux panneaux sont partagées. « Quand une voiture renversera un cycliste qui sera passé au rouge […] on en reparlera », indique par exemple Aurore, sur la page Facebook « Info route et météo du Vendômois ». D’autres, se réjouissent, comme Michel Berneau, de l’association Dos-D’âne, très engagée en faveur de l’usage du vélo. « L’installation de ces panneaux est une bonne chose. Mais il faudra beaucoup communiquer pour que les automobilistes s’habituent à cette nouvelle signalisation. » Selon Michel Berneau toutefois, il reste de nombreuses choses à faire à Vendôme pour améliorer les conditions de sécurité de la pratique du vélo, et développer son usage en général. Et le membre de Dos-d’âne, de nous renvoyer vers l’étude menée en ligne fin 2019 par la Fédération française des usagers de la bicyclette.
(1) Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement.
 
0 0 vote
Évaluation de l'article
Armel

Vice-Président de l'association et Webmaster du site

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus voté
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
1
0
J'adorerais connaître vos pensées, veuillez commenterx
()
x