Articles Nouvelle république,  Divers

A Vendôme, le quartier des Provinces se met au régime 30 km/h

Depuis quelques jours, les Provinces sont au régime du 30 km/heure. Pour la plus grande satisfaction de l’association du quartier.

 
Depuis des années, à chaque assemblée générale de l’association de quartier Les Provinces, la question de la vitesse des automobilistes revenait comme une ritournelle. Même chanson lors des réunions des conseils de proximité où les habitants livraient leur sentiment d’insécurité routière face aux comportements de certains automobilistes.

Des plaintes qui devraient disparaître puisque depuis mardi dernier, la vitesse dans toutes les rues du quartier est strictement limitée à 30 km/h. Il s’agit des rues comprises entre les avenues Île-de-France, Jean-Moulin et le boulevard Roosevelt (1). Une façon très nette de souligner que dans ce périmètre, les piétons sont toujours prioritaires. Quant aux cyclistes, ils peuvent circuler dans les deux sens dans toutes les rues.

Les mobilités douces encouragées
 
C’est d’ailleurs ce que rappelait mardi Laurent Brillard, maire, venu sur place avec Thierry Jarrier, responsable du bureau d’études voirie, pour rencontrer Hugues David, président de l’association accompagné d’Armel Avonture et Jean Silly, vice-présidents, alors qu’une lettre d’information datée du 7 août avait été déposée dans les boîtes aux lettres des riverains.
 


« Avec le service et les élus concernés, notamment Philippe Chambrier, délégué à la voirie et aux mobilités douces, nous avons étudié les solutions à mettre en place. Depuis 2014, le passage en zone 30 quand la voie s’y prête, notamment en centre-ville, a montré son efficacité. Il encourage les mobilités douces qui se sont développées, tout en limitant les nuisances avec un meilleur partage de la voirie et plus de sécurité pour tous. »

« C’est une bonne chose que la demande de l’association soit enfin satisfaite d’autant que le quartier change avec plus de maisons désormais occupées par des jeunes couples avec enfants, ce qui génère une hausse des allées et venues autour de l’école », souligne le président.

Outre l’implantation de dix-huit panneaux 30 km/h, le dispositif a été complété par neuf marquages au sol que la réglementation n’impose pas.
Il en coûte au total 9.813 € TTC à la collectivité : 3.500 € de panneaux, 2.700 € de marquage et 3.613 € de main-d’œuvre.

(1) Sont concernées les rues du Perche, de Touraine, d’Anjou, de Provence, du Berry, de Champagne, de Normandie et d’Alsace-Lorraine.

Source: La nouvelle république

0 0 vote
Évaluation de l'article
Armel

Vice-Président de l'association et Webmaster du site

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
J'adorerais connaître vos pensées, veuillez commenterx
()
x