Articles Nouvelle république,  Divers

Ce petit chemin des Rottes devenu grand quartier

Une rotte est un petit sentier tracé par le passage répété des animaux sauvages d’abord, puis des troupeaux allant paître dans les alpages ou dans les coteaux. Ces allées servaient aussi d’accès aux champs. En Vendômois, une vieille expression reprend ce vocable : « Balayer la rotte au chat », ce qui signifie effectuer un ménage à la va-vite en oubliant coins et autres endroits d’accès peu aisé.
Lorsqu’à la fin des années cinquante, la nécessité du développement s’est fait sentir avec insistance, c’est vers ces rottes du nord de la ville que les projets se sont tournés et les terres agricoles entre la ligne de chemin de fer et le coteau ont « donné » 83 hectares à ce nouveau quartier.
En quelques années, près de 1.500 logements collectifs et 500 habitations individuelles y ont été construits. Pour autant, le programme n’a pas été contingenté à l’habitat et aux commerces. Des équipements culturels et scolaires ainsi qu’une église viennent rapidement enrichir le secteur.
L’église Notre-Dame des Rottes, conçue par l’architecte tourangeau Michel Marconnet, est remarquable par sa structure épurée et utilisant le béton armé.
A l’intérieur, des oeuvres d’artistes Vendôme : une fresque d’Anne Huet et un dessin ainsi que le mobilier cultuel réalisé par Louis Leygue complètent la spiritualité des lieux.

Source: La nouvelle République

0 0 vote
Évaluation de l'article
Armel

Vice-Président de l'association et Webmaster du site

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
J'adorerais connaître vos pensées, veuillez commenterx
()
x