Articles Nouvelle république,  Divers

Centre aquatique de Vendôme : les travaux de reprise démarreront le 11 juin

Territoires Vendômois vient de valider officiellement le choix du nouveau système de filtration du centre aquatique des Grands-Prés. Les commandes sont passées. Le centre aquatique table sur une ouverture avant Noël 2019.

C’est désormais officiel, les travaux de reprise du système de filtration défectueux du centre aquatique des Grands-Prés, vont démarrer le 11 juin. C’est ce qu’a annoncé Laurent Brillard, président de Territoires Vendômois, dans un point presse ce mercredi 5 juin en début d’après-midi.

De la “ perlite ” pour filtrer

Comme évoqué le 20 mai dernier en conseil d’agglomération, la nouvelle technique de filtration choisie s’appuiera bien sur l’utilisation en lieu et place du sable, d’une roche volcanique, la perlite. Ce mercredi 5 juin 2019, la commission d’appel d’offres de Territoires Vendômois a signé les avenants nécessaires à la reprise des travaux. 

Ouverture avant Noël 2019

Territoires Vendômois table sur une ouverture du centre aquatique ” avant les vacances de Noël 2019“.  Pour ce nouveau système de filtration (et les travaux nécessaires à son installation), la collectivité déboursera 650.000 € hors taxes. En attendant de recevoir des indemnités de la part des assurances.

 

Source: La Nouvelle République

* La perlite

L’utilisation de la perlite reste à ce jour très confidentielle. En France, la première installation, à Ploërmel (Morbihan), vient d’être livrée. Issue d’une roche siliceuse comme la diatomée, la poudre obtenue est encore plus fine, de 1 micromètre, et donc le niveau de filtration de l’eau est amélioré. Le contre-lavage du filtrant est un système eau/air, sans produits chimiques, et à l’instar de la diatomée, il faut changer et recharger le média environ une fois par mois. Le point très positif est le peu de matière nécessaire, une centaine de kilos pour un bassin de 25 mètres. La perlite apporte aussi un confort d’utilisation pour les agents techniques, pour les baigneurs (moins de désinfectant), une meilleure qualité d’eau et de l’air, moins de consommation d’eau et donc d’énergie. Mais son coût à l’installation est plus élevé que les systèmes « classiques ». Rueil-Malmaison et Monaco en bénéficieront en 2019.

0 0 vote
Évaluation de l'article
Armel

Vice-Président de l'association et Webmaster du site

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
J'adorerais connaître vos pensées, veuillez commenterx
()
x