Articles Nouvelle République,  Divers

Réveillon du Nouvel An : ce qui est autorisé et ce qui est interdit


Covid-19 oblige, le réveillon de la Saint-Sylvestre sera scruté de très près. Alors que 100.000 policiers seront mobilisés dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, a-t-on le droit de fêter la nouvelle année ? Nos réponses.


 

Alors que l’épidémie de coronavirus est sur un plateau depuis près de trois semaines, les autorités sanitaires redoutent un grand relâchement des Français pendant les fêtes de fin d’année.

Et si les restrictions ont été assouplies à Noël, avec notamment la suspension du couvre-feu pour la nuit du 24 au 25 décembre, ce ne sera pas le cas pour le réveillon de la Saint-Sylvestre. Mais qu’est-il possible de faire ou non pour célébrer le passage à la nouvelle année. On fait le point. 

Est-il possible d’inviter du monde chez soi ?

Oui. Toutefois nous vous recommandons d’être prudents et de suivre les conseils du gouvernement qui préconisent un maximum de six personnes adultes dans une même maison. Toutefois, ce ne peut être une obligation légale et l’exécutif compte sur le civisme de chacun. 

Si vous devez être plus de six adultes, essayez toutefois de rester raisonnables. Dans tous les cas, si vous avez des convives, comme pour Noël, respectez un maximum les gestes barrières : masque, aération des pièces, distanciation physique. Evitez également les plats à partager ou les bols de gâteaux apéritifs.

Puis-je rentrer de mon réveillon pendant la nuit ?

Non. Contrairement à la nuit de Noël, il est interdit de circuler sans motif valable entre 20 h et 6 h la nuit du 31 décembre au 1er janvier. Il faudra donc, le cas échéant, dormir là où vous passez la soirée – avec un maximum d’espace entre les convives ou dans des pièces séparées – ou rentrer après 6 h du matin.

Pour rappel, seuls les déplacements pour raisons professionnelles, pour raisons de santé, pour un motif familial impérieux, pour une mission d’intérêt général, ou pour promener son animal de compagnie seront acceptés par les autorités. Dans le cas contraire, les contrevenants s’exposent à une amende forfaitaire de 135 euros. 

Selon France Infoaucune consigne d’indulgence n’a été donnée, bien au contraire. Gérald Darmanin a annoncé que 100.000 policiers seront mobilisés pour effectuer des contrôles lors de cette soirée, et ce, dès 20 h. 

Puis-je me rendre à une soirée à l’extérieur ?

NonInterrogé par la Voix du Nord, le ministère de l’Intérieur s’est montré très ferme. Si les réunions à domicile ne sont pas interdites, les soirées organisées sur la voie publique ou dans des lieux recevant habituellement du public (bars, salle polyvalente, etc.) sont formellement interdites.

Les forces de l’ordre peuvent donc intervenir pour dissiper la soirée et tous les membres s’exposent à des amendes de 135 euros pour non-respect du couvre-feu. Même chose pour une soirée à domicile qui aurait dépassé le cadre de la sphère privée et mis en place des entrées payantes.

La police peut-elle intervenir chez moi ? 

Non. Comme stipulé dans la loi, policiers ou gendarmes ne peuvent pas pénétrer à l’intérieur d’une propriété privée sans motif, ou sans y avoir été invités. Durant la nuit de la Saint-Sylvestre, les forces de l’ordre ne pourront donc venir frapper à votre porte qu’en cas de plainte pour tapage nocturne. L’amende pour tapage est de 68 euros.

En revanche, s’ils interviennent pour dissiper une soirée clandestine, il peuvent embarquer le propriétaire des lieux pour mise en danger de la vie d’autrui et dresser des amendes aux convives comme expliqué au paragraphe précédent.  

Source: La Nouvelle République

0 0 vote
Évaluation de l'article
Armel

Vice-Président de l'association et Webmaster du site

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
J'adorerais connaître vos pensées, veuillez commenterx
()
x