Articles Nouvelle République,  Environnement

Sécheresse : tout le Loir-et-Cher concerné par des mesures de restriction d’eau


Les mesures de restriction d’eau sont à nouveau renforcées en Loir-et-Cher. Depuis le 10 août 2022, l’ensemble du territoire est concerné. Huit bassins ont même été placés en niveau de crise.


 

Les quinze bassins et donc les 272 communes de Loir-et-Cher sont désormais, depuis le 10 août 2022, concernés par des mesures de restrictions d’eau.

« La dégradation hydrique se poursuit, communique la préfecture de Loir-et-Cher, qui s’appuie sur l’arrêté-cadre sécheresse du 21 avril 2022. Elle précise : Les fortes chaleurs et les faibles pluies en juillet ont entraîné des baisses importantes des débits des rivières. Cette tendance se poursuit en août. Le débit de la Loire poursuit aussi sa baisse, en franchissant le seuil d’alerte renforcée fixé à 45 m³/s. De nouvelles mesures de restriction spécifiques ont été mises en place pour les usagers de la Loire. Les prévisions de pluies attendues dans les dix prochains jours sont peu favorables, de sorte que la situation hydrologique du département devrait continuer à se dégrader. »

Trois niveaux d’alerte

  • En alerte simple (DSA) : les bassins du Loir amont et de l’Aigre (sans changement pour ces deux bassins par rapport à la semaine précédente)
  • En alerte renforcée (DAR) : les bassins des Mauves (sans changement pour ce dernier), pour les affluents de la Loire amont (qui était en crise), du Beuvron, de la Sauldre et du Cher (qui étaient en vigilance pour les deux premiers et en alerte simple pour le dernier)
  • En crise (DCR) : les bassins de la Braye, de la Cisse amont, des affluents de la Cisse aval, du Cosson, de la Masse, du Fouzon (sans changement pour ces bassins), du Loir aval et de la Brenne (qui étaient respectivement en alerte simple et en alerte renforcée);
 
Les différents bassins concernés par des restrictions d'eau en date du 9 août 2022.

Les différents bassins concernés par des restrictions d’eau en date du 9 août 2022.
© Préfecture de Loir-et-Cher

Dans ces trois cas de figures, les usagers (particuliers ou entreprises) ont interdiction de laver leur voiture hors stations professionnelles. Les autres restrictions d’eau liées par exemple à l’arrosage ou au remplissage des piscines varient : le détail est à retrouver sur le site des services de l’État en Loir-et-Cher. Tout contrevenant aux mesures en vigueur encourt une peine d’amende prévue pour les contraventions de 5e classe.

Source: La Nouvelle République

0 0 votes
Évaluation de l'article

Webmaster du site

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
J'adorerais connaître vos pensées, veuillez commenterx