Articles ville de Vendôme,  Divers

Une attention constante apportée aux écoles

En 1962. Le quartier compte 1 000 logements et évidemment, en plein baby-boom, de nombreux enfants. Tous les équipements sont à construire, avec une priorité pour les écoles. L’école Jules Ferry est la première à sortir de terre cette année là au sud du quartier complété 5 ans plus tard, en 1967, par l’école Louis Pasteur au nord.

Logiquement les enfants grandissent et dans un contexte de démocratisation de l’enseignement ce sont rapidement un collège et un lycée qui font défaut au quartier.

L’absence est comblée en 1972 avec la création de deux équipements majeurs, le collège Jean Emond et le lycée Ronsard, le seul lycée public d’enseignement général de tout le vendômois, qui truste depuis de nombreuses années le haut du classement des meilleurs lycées de France.

Ces établissements feront l’objet de nombreuses rénovations et extensions. Le lycée est réhabilité en 1997 et doté d’un parvis qui assure son lien avec le quartier ; alors que le collège Jean Emond fera pour sa part l’objet d’une rénovation complète par le conseil départemental pour plus de 9,5 millions d’euros en 2013 et 2014.

Aujourd’hui, l’âge moyen de la population du quartier des Rottes reste plus jeune que le reste de la ville mais sa population vieillit néanmoins. Les effectifs dans les écoles s’en ressentent avec une baisse de plus de 10 % depuis 2012 dans les écoles maternelles. Cette tendance s’accentue avec la baisse de 20 % de la natalité dans les foyers de Vendôme depuis 2012.

La ville souhaite également encourager une plus grande mixité qui fait aujourd’hui défaut sur le groupe scolaire Pasteur.

« Fort de ce constat, la ville de Vendôme a choisi de rénover les écoles dans le quartier, en investissant 6,5 millions d’euros » explique Sam Ba, maire-adjoint en charge de l’Éducation. «  Nous  allons  réhabiliter et transformer les écoles Anatole France et Jules Ferry pour y créer des nouveaux locaux permettant  d’accueillir  à  la  rentrée  2021 l’ensemble des élèves du groupe Louis Pasteur dans le cadre d’une nouvelle sectorisation à déterminer ».

En effet, le groupe scolaire Louis Pasteur sera démoli à partir de septembre 2021 pour construire sur le site de nouveaux logements permettant l’arrivée de nouvelles familles dans le quartier et favorisant ainsi les mixités.

Des groupes scolaires redimensionnés pour accueillir des nouveaux élèves:

Avec la fermeture du groupe scolaire Louis Pasteur, ce sont à ce jour 9 classes qui vont devoir être reportées sur les deux autres écoles du quartier. « Depuis deux ans, la ville de Vendôme mène la réflexion sur les travaux d’aménagement à apporter à Jules Ferry et Anatole France pour y accueillir les nouveaux élèves. Des rencontres avec les équipes pédagogiques des écoles permettent un partage et un échange sur les avancées de la réflexion et du projet » indique Sam Ba.

À Jules Ferry, les travaux débuteront par le réaménagement de l’école élémentaire dès l’été 2019. Le choix a été fait de raisonner en année scolaire et non en année civile, pour essayer de perturber le moins possible le déroulement des cycles d’apprentissage.

Ce sont ensuite les travaux de l’école maternelle qui s’enchaîneront à la fin de l’année scolaire 2019-2020. Durant les travaux, les élèves des écoles seront transférés dans les deux autres écoles du secteur.

Les travaux du groupe scolaire Anatole France démarreront également à la fin de l’année scolaire 2018-2019 mais l’école ne sera pas vidée et les travaux se dérouleront en site occupé. Afin d’éviter au maximum les perturbations, les interventions lourdes et bruyantes seront programmées durant les vacances scolaires.

Anatole France: nature des travaux:

* Création d’un nouveau restaurant scolaire. L’actuel restaurant scolaire sera transformé en salle de motricité pour l’école maternelle

Maternelle:

* Création d’une nouvelle classe, de deux dortoirs et d’un espace de bibliothèque et d’accueil périscolaire
* Agrandissement de la salle de propreté (sanitaires)

élémentaire:

* Création d’un préau et d’espaces pour accueillir le réseau d’aide spécialisée aux élèves en difficultés (RASED)
* Amélioration du confort acoustique et des sols du préau existant

Sources: Magazine de la ville – Novembre 2018

 

0 0 vote
Évaluation de l'article
Armel

Vice-Président de l'association et Webmaster du site

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus voté
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
1
0
J'adorerais connaître vos pensées, veuillez commenterx
()
x