Articles Nouvelle République,  Environnement

Vague de chaleur en Loir-et-Cher : le mercure va monter à plus de 35 °C


Le Loir-et-Cher va vivre une semaine particulièrement chaude pour la saison. Le mercure va dépasser les 30 °C et augmenter encore jusqu’à samedi.


 

L’été n’est pas encore tout à fait là mais déjà, le thermomètre s’affole. Après les chaleurs précoces de mai, la semaine qui débute voit l’arrivée d’une vague de chaleur importante. Sur son site national, Météo France parle de la « mise en place d’un épisode de très forte chaleur à partir de mercredi jusqu’au week-end », avec un pic d’intensité prévu entre jeudi et samedi. Des températures caniculaires devraient régner dans plusieurs villes, avec « une précocité remarquable » selon Météo France, ce qui est « un facteur aggravant ».

Déjà des épisodes très chauds en juin en Loir-et-Cher par le passé
Pour le Loir-et-Cher, on ne peut pas encore parler de canicule (lire encadré) mais la vigilance s’impose. La température maximale moyenne de saison se situe aux alentours de 23 °C mais dès ce mardi, les valeurs maximales doivent dépasser les 30 °C un peu partout dans le département, avec des minimales autour de 19 °C.

Des orages à prévoir
« Ça grimpera aux alentours de 32-33 °C mercredi et jeudi, avant de monter encore vendredi pour attendre les 35 °C à plusieurs endroits du département. La journée la plus chaude sera samedi où l’on dépassera les 35 °C, avant une dégradation qui doit arriver dans la nuit de samedi à dimanche », précise Didier Labat, prévisionniste à Météo France pour la région Centre-Val de Loire. Des orages sont à prévoir, a priori « pas très marqués » même si les prévisionnistes vont suivre avec attention l’évolution de la situation. « Les températures repasseront sous les 30 °C la semaine prochaine », ajoute Didier Labat.

Une vague de chaleur qui n’est pas rare
Si cette vague de chaleur est surprenante, elle n’est pas rare. « On a la conjugaison d’un temps très beau et une remontée d’air chaud en provenance d’Afrique du Nord. En juin, on a déjà vu 38 °C en 2019 à Blois. On peut aussi citer les 36,5 °C de 2005, les 36,9 °C de 2017 et même les 37,3 °C de 2011. » Il faut également rappeler que le thermomètre avait atteint 38,8 °C à Romorantin-Pruniers le 29 juin 2019.

C’était d’ailleurs lors de ce même mois de juin 2019 que le record de chaleur absolu avait été atteint en France, avec 46 °C enregistrés à Vérargues (Hérault).

Source: La Nouvelle République

0 0 votes
Évaluation de l'article

Webmaster du site

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
J'adorerais connaître vos pensées, veuillez commenterx