Articles Nouvelle République,  Environnement

Vendôme : le label quatre fleurs de la ville est-il en péril ?

Le maire a décidé d’appliquer à la lettre l’arrêté préfectoral d’interdiction d’arrosage. Cette décision influencera-t-elle l’attribution du label des 4 fleurs ?

La chaleur et l’absence d’eau ont brûlé les gazons, vidé les jardinières et défleuri les massifs. Un paysage inhabituel pour les Vendômois habitués à un environnement estival de carte postale gratifié depuis des années du label quatre fleurs. Si certains s’interrogent sur l’application stricte de l’arrêté préfectoral, Laurent Brillard ne regrette pas sa décision. « Certaines communes du Vendômois ont demandé une dérogation, je m’y refuse quand on voit le niveau du Loir où nous puisons une partie de l’eau de l’arrosage automatique, le reste provenant du forage creusé aux serres municipales. Une fois encore, on voit ceux qui parlent et ceux qui font… Difficile de donner l’exemple si on arrose nos massifs floraux quand on interdit au particulier d’arroser son potager ! » Et le maire de souligner qu’il est bien conscient des conséquences y compris sur les gazons des stades qui, à la rentrée si la pluie n’est pas de retour, seront durs comme du béton.
De leurs côtés, les agents du service des Espaces verts veillent au grain, en nettoyant et en retirant tout ce qui est fané… Les plantes de collection ont été rapportées à l’ombre des serres, les massifs de la mosaïculture des petits jardins ont été taillés pour diminuer au maximum l’évaporation pour sauver tout ce qui peut l’être.


“ Le jury ne s’arrêtera pas à l’absence d’arrosage ! ”

Une sécheresse qui tombe d’autant plus mal que c’est jeudi 22 août que la ville reçoit le passage du jury du Conseil national des villes et villages fleuris qui inspecte les communes une fois tous les trois ans. « Bien sûr que nous tiendrons compte de cette situation lors de cette visite à laquelle participera le président national. Par ailleurs, la qualité du fleurissement n’est qu’une partie de notre inspection qui tient compte d’une démarche beaucoup plus globale en matière d’environnement et de qualité de vie », précisait hier Martine Lesage, directrice du label.

Source: La nouvelle République

0 0 vote
Évaluation de l'article
Armel

Vice-Président de l'association et Webmaster du site

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
J'adorerais connaître vos pensées, veuillez commenterx
()
x